Capitalisez sur Google Shopping

16 Août 2018 | Acquisition

Google Shopping a pris de plus en plus d’importance dans les résultats de recherche, ce qui n’est pas surprenant compte tenu de l’attractivité des annonces basées sur des images et de l’expérience conviviale pour les mobiles.

Les annonceurs ont profité des taux de conversion extrêmement élevés générés par les annonces d’achat de produits de filtration naturels. Tout comme une expérience de magasinage hors ligne, un client peut décider s’il aime un article (et le prix) avant que le clic ne se produise.

Les résultats des achats ayant évolué, les taux de conversion plus élevés ont naturellement entraîné des coûts plus élevés à mesure que le marché s’équilibre, mais ce n’est que récemment que Google a annoncé une remise sur les clics achetés via un autre fournisseur de comparaison.

Clairement, le shopping présente une opportunité énorme pour de nombreux détaillants numériques. Mais lorsque vous faites un pas en arrière, il existe une autre raison pour laquelle les marques devraient se concentrer sur ce canal.

En plus d’avoir des taux de conversion élevés parce qu’ils filtrent les clics des utilisateurs désintéressés, les résultats de Shopping constituent un très bon moyen d’attirer les visiteurs d’un public plus qualifié, du haut de l’entonnoir.

Les résultats agissent comme une vitrine sur votre site, attirant le bon type de client. Normalement, le trafic sans conversion est considéré comme étant de faible valeur, mais soudain, avec Shopping, ce trafic est plus ciblé et les utilisateurs sont plus susceptibles de se réengager ultérieurement ou via un canal différent.

Lors de la création de modèles d’attribution pour les clients, nous avons remarqué que Shopping fonctionne souvent mieux lorsqu’il est affiché sur un modèle de premier clic. Cela conforte l’idée que Shopping offre un chemin de conversion basé sur l’inspiration, attirant les utilisateurs sur votre site pour la première fois, alors qu’ils ont généralement opté pour un concurrent différent sur le marché.

Les annonces de recherche traditionnelles ont tendance à se faire concurrence sur les remises et les messages de livraison, ce qui ne correspond pas à la désirabilité des produits que vous pouvez transmettre grâce à des campagnes et des annonces Shopping bien optimisées.

Alors, comment les annonceurs peuvent-ils tirer parti de cette opportunité?
Le succès de Shopping peut être divisé en trois étapes: créer, améliorer et optimiser.

Au cœur de toute bonne campagne de magasinage se trouve l’élaboration d’un flux d’achats précis et détaillé. Sans cela, il sera presque impossible de rivaliser efficacement. Cette tâche peut être délicate sans une expertise technique adéquate, mais de nombreux tiers spécialisés peuvent vous aider. Une fois que le flux est en bon état, la création d’une structure de base à l’aide des paramètres de priorité faible, moyenne et élevée permet aux annonceurs de se concentrer sur les mots clés les plus performants et de séparer les recherches de marques et non commerciales.

Deuxièmement, les annonceurs peuvent générer plus de clics et augmenter les taux de conversion en améliorant les campagnes. Ce qui est crucial ici, c’est de partager des données et des informations à partir de campagnes publicitaires textuelles traditionnelles. Comment pouvez-vous personnaliser les titres et les descriptions de produits en fonction de ce qui fonctionne bien dans les annonces textuelles? Les flux supplémentaires sont utiles ici, vous permettant d’apporter des modifications à la volée, sans modifier le flux principal. Vous pouvez également introduire un message de vente comme celui-ci.

Enfin, comment pouvez-vous vous différencier de la concurrence et optimiser efficacement? Cela vaut la peine de réfléchir à ce qui doit être transmis dans une annonce Shopping qui ne figure pas dans l’image, par exemple un article de qualité supérieure ou un nombre de threads élevé. Tout en gardant à l’esprit que Shopping est un jeu de chiffres, il doit exister une corrélation claire entre le coût par clic et le retour.

Là où le point d’optimisation devient vraiment intéressant, c’est si un annonceur possède des magasins physiques ainsi que des sites de commerce électronique. Il y a encore des avantages à tirer du suivi des visites en magasin, avec des résultats extrêmement solides. La propension d’un utilisateur à cliquer sur un résultat d’achat puis à visiter le magasin réel est très élevée.

Il est évident que les résultats de Google Shopping constituent la nouvelle fenêtre d’atelier, attirant des visites qualifiées sur le site Web et les magasins physiques d’un annonceur. La capitalisation sur Shopping offre aux annonceurs de la valeur au-delà du dernier ROI.